Zoom sur l'usage des IA pour le prochain numéro du magazine Associations Mode d'emploi

Bonjour !

Le magazine Associations Mode d’Emploi souhaite faire un « zoom » (actualité par forcément que pratico-pratique) dans un prochain numéro, sur les IA dans les associations.

La double page contiendra du texte qui permettra d’expliquer un peu ce qu’est une IA (avec toute la difficulté du niveau technique), un paragraphe sur ce qu’il faut avoir en tête lorsqu’on les utilise (on travaille pour qui, les biais, les hallucinations, la captation de données, l’énergie consommée pour l’entraînement, les CGU, etc.).

Dans un zoom habituellement, il y a aussi « 3 questions posées à… » où une association vient témoigner de son usage de l’IA.

C’est donc l’occasion de poser quelques questions aux associations de la communauté Emancip’Asso :

  • y-a-t-il ici des associations qui utilisent l’IA au quotidien ?

  • quelle IA le cas échéant, quels « services » ?

  • pour quels usages ?

  • quelle est la plus value ?

Une association ici présente serait-elle prête à témoigner de son usage ?
Merci par avance pour vos retours !

bonjour, nous utilisons openai dans notre structure
pour réaliser des lettres administratives avec des publics ayant ayant des difficultées avec le francais
pour aider des associations ayant des difficultés avec un logiciel (tuto, aide au code…)
je suis prête à temoigner

Bonjour,

Pour ce que ça vaut, je ne peux pas m’empêcher de proposer ici qu’Émancip’Asso réagisse à ces sollicitations avec une certaine approche technocritique.

Clairement, il y a en ce moment un discours qui veut faire de l’IA un fait social total accepté, en mode stratégie du choc accélérée (cf Naomi Klein). Pour ma part, je pense qu’une IA éthique n’existe pas (quand on réfléchit à ce qu’elle nécessite en matière, en entrainement humain, en binarisation du monde, etc.). Je pourrais développer et vous partager des lectures plus longues, ici ou en MP, si ça vous intéresse. J’avais écrit un article court et coup de gueule sur le sujet. ChatGPT, Bard et cie : nouvelle course à l’IA, et pourquoi faire déjà ?.

Toujours est-il, et je pose ça là mais bien sûr ce n’est que mon avis, que j’aimerais que nous puissions répondre à de telles sollicitations avec un narratif légèrement plus politique que ce qui se fait un peu partout dans les médias classiques. Cela n’empêche pas de partager des usages existants ou envisagés.

Qu’en pensez-vous ?

Belle journée,
Louis

2 Likes

Je plussoie.
Avec l’idée qu’il est vain de vouloir les écarter.

Mais, tout comme pour les serveurs de visioconférences, il faut pousser les installations et utilisations de serveurs IA décentralisés, internalisés (sur des usages propres).

À ma connaissance, il n’existe pas d’IA génératives Libres (pas encore), mais il en existe qui sont « ouvertes » : Formation IA & OpenSource : introduction à l’Intelligence Artificielle Générative aux travers de solutions ouvertes - Formations logiciels libres - 2i2l

en fait le problème ici est qu’il existe, dans une IA, 3 parties de créations bien distinctes :

  1. le modèle
  2. les données
  3. les API
    Et je ne suis pas sûr qu’il existe une licence qui puisse tout protéger, libérer.
    On se retrouve avec des licences différentes dans une même application.

Hello !

Merci beaucoup d’avoir répondu. Entre temps, une association s’est proposée et le travail a un peu avancé (les questions leur ont été envoyées et un retour attendu dans la semaine).
J’essaierai de revenir ici pour partager l’article une fois rédigé ou le pointer à minima.

Librement